Une retraite yoga et nature pour se faire du bien

Quand ça brasse au boulot, que les enfants sont tannants et que le chum (ou la blonde) nous tape sur les nerfs sans raison, deux jours de sainte paix, ça fait du bien. Surtout avant le rush des fêtes! Nous en avons fait l’expérience en participant à une «retraite au couvent» du studio Alexandra Yoga, animée par notre collaboratrice Alexandra Otis et sa collègue Anne-Marie Provost. Bonheur.
Par l’équipe de Bloome  Photos Maude Chauvin



Le studio Alexandra Yoga (deux adresses, une à Prévost, l’autre à Saint-Jérôme) organise depuis plusieurs années des retraites misant sur le bien-être, la tranquillité et le contact avec la nature, ici comme à l’étranger. «Tout a commencé à Québec, au monastère des Augustines, où quelques sœurs vivent encore, raconte la fondatrice Alexandra Otis. Et on a poursuivi dans un ancien couvent à Val-Morin dans les Laurentides, une grande maison chaleureuse où se déroule d’ailleurs notre prochaine retraite, du 9 au 11 novembre. Pourquoi ce genre d’endroit? Parce qu’il s’en dégage une énergie très particulière, très apaisante, une véritable énergie de guérison.»

L’objectif est, bien sûr, de pratiquer le yoga, de se ressourcer, de s’immerger dans le calme, d’oublier les tracas du quotidien. Mais, comme le souligne Alexandra, il ne faut pas oublier de se faire plaisir et de s’amuser. «Les séjours sont remplis d’émotions, on rit, on pleure, on partage nos états d’âme, poursuit-elle. C’est positif! Mon objectif, c’est que les participants partent le cœur léger et le sourire aux lèvres.» Voici comment ça s’est passé pour nous.

 

Journal de bord

Jour 1
Vendredi, l’accueil

L’arrivée se fait le vendredi après-midi, vers 17h. Quand tout le monde est là, Alexandra et Anne-Marie organisent ce qu’elles appellent un «cercle d’ouverture». On se réunit, on se présente, puis les animatrices expliquent le déroulement du week-end. Déjà, on se sent bien. Ensuite, petite pratique de yoga pour se mettre dans l’ambiance. Suivra un souper, délicieusement végé et sans alcool, où l’on fait connaissance autour d’une grande table. Et si on a besoin d’intimité et qu’on souhaite manger en solo, pas de problème!

Jour 2
Samedi, la «grande journée»!

Une séance de méditation avant toute chose permet de démarrer la journée en douceur. Mais attention, chacun est libre: les mamans qui prennent un congé d’enfants ont le droit de dormir le matin. En fait, toutes les activités sont optionnelles, mais les participants, eh bien, ils participent! La méditation est suivie d’un petit-déjeuner santé, et ensuite on fait deux bonnes heures de pratique de yoga avec des exercices de respiration, des chants, des mantras. Encore une fois, pas de pression: chacun y va à son rythme. Après le lunch (toujours santé!), c’est temps libre pendant quelques heures. On marche doucement dans le bois, on tricote au coin du feu, on lit, on dort, on admire le lac juste en face, on prend le temps de respirer. Les lieux sont magnifiques, la nature est accueillante et inspirante. De 16h à 18h, c’est re-yoga. La pratique est moins exigeante que celle du matin, car il s’agit de yoga restaurateur, ou Yin Yoga, où on garde les postures longtemps, de trois à cinq minutes. Cela demande des efforts et de la concentration, mais on peut avoir recours à des traversins, couvertures ou blocs pour un support accru et, là, ça devient très facile. Tout indiqué pour les personnes stressées ou angoissées, ce type de yoga est tellement relaxant qu’une séance équivaut à plusieurs heures de sommeil. On a a-do-ré. Après la séance, on mange joyeusement ensemble et puis on participe ou non à des activités de fin de soirée – méditation, contemplation d’un grand feu de bois dehors, etc. Et puis dodo. Après une journée comme ça, le sommeil est incroyable…

 

Jour 3
Dimanche, le départ

La journée commence encore par une méditation et on saute le petit-déjeuner pour faire tout de suite une belle pratique de yoga. La récompense? Un beau brunch généreux, où la bonne humeur est contagieuse parce qu’on se sent tellement bien! Suit un temps libre, après quoi Alexandra et Anne-Marie organisent un «cercle de fermeture», pour boucler la boucle, tous ensemble. Comment se sent-on à ce moment? Comme le dit si bien Alexandra: «Les participants se quittent dans la joie, ils sont remplis de douceur, de bienveillance. Et ils sont reconnectés à leur lumière intérieure, qui est leur meilleur guide!» On est d’accord!

 

 

Des questions pour Alexandra

Une retraite de yoga, c’est pour qui?
«On a des participants de tous les âges – en général de 25 à 65 ans. Certains viennent en couple ou entre amis. On a des mères accompagnées de leurs grandes filles, qui se donnent la main pendant le savasana (repos), c’est tellement beau… Ce type de retraite convient aussi très bien à des gens qui désirent être seuls parce qu’ils n’ont que rarement la chance de se déposer, de penser, de se retrouver. Mais même s’ils veulent s’isoler, ils finissent toujours par se mêler aux discussions et lier de nouvelles amitiés!

À qui prescris-tu particulièrement une retraite?
«Aux nouvelles mères, c’est certain, qui ont besoin de tranquillité, d’un moment juste pour elles. Partir une fin de semaine, pas trop loin de la maison, c’est gérable et ça fait un bien immense! Aux gens stressés par leur travail, qui ont un réel besoin de décrocher pour se ressourcer.»

Est-ce qu’on peut participer si on débute en yoga?
«Bien sûr! Les retraites s’adressent à tous, surtout celles d’automne, qui misent sur le cocooning, le stretching, et où on pratique un flow plus doux. On adapte le niveau de yoga à chacun, on offre des variations pour certaines poses, tout le monde y trouve son compte.
Les retraites du printemps sont plus axées sur l’énergie, le renouveau. Certaines personnes veulent se préparer en suivant des cours privés au studio, mais ce n’est pas essentiel!»

Tu organises aussi des retraites dans le Sud en hiver
«Oui, on a séjourné au Costa Rica l’année dernière et, en mars 2019, on ira près de Puerto Vallarta, au Mexique, dans le centre de retraite écologique Xinalani. Un endroit magique, accessible seulement par bateau. L’idée, avec ce genre de retraite, est d’offrir des vacances actives à ceux qui aiment bouger, décrocher, manger sainement, et qui ne veulent pas passer une semaine écrasés sur la plage à boire trop d’alcool dans un tout inclus. Avec une retraite de yoga, on se sent réellement bien après nos vacances! Pour ces retraites, qui regroupent une vingtaine de personnes, on organise deux pratiques par jour, matin et soir, et la journée entière est libre pour nager, faire de la randonnée, méditer, lire… Nous accueillons des gens seuls, des amis, mais aussi des couples qui sont contents de faire quelque chose de tangible et d’inspirant ensemble. Et parce qu’on est en vacances, on peut prendre une bière au petit bar l’après-midi et arroser le souper d’un verre de vin!»

Retraite d’automne Alexandra Yoga

Du 9 au 11 novembre 2018 au Couvent Val-Morin
565$ + taxes en occupation double; 615$ + taxes en occupation simple, incluant yoga, nuitées et tous les repas.
Pour infos: ici

Retraite de printemps Blue Mexico

Du 23 au 30 mars 2019, au centre de retraite écologique Xinalani
À compter de 1690$US en occupation double et de 2575$US en occupation simple, incluant yoga, nuitées, tous les repas, transferts. Transport aérien exclu.
Pour info: ici

ALEXANDRA YOGA
alexandrayoga.ca

3008, boulevard Labelle, Prévost
514 629-3243

474 5e Rue, Saint-Jérôme
514 318-5723

 

Partager:

Commentaires