Le fix Netflix: Bodyguard

Un conseil: faire de bonnes provisions de popcorn et, tant qu’à faire, de chocolat parce qu’il est impossible – impossible! – de ne pas visionner cette excellente série en rafale.



Rien, mais rien à voir avec le film à l’eau de rose avec Kevin Costner et Whitney Houston, promis! Cette mini série de la BBC – six épisodes, c’est parfait, non? – est un thriller psychopolitique qui a tenu les Britanniques sérieusement en haleine jusqu’au dernier épisode, qui a fracassé des records d’écoute et qui nous a, on doit le dire, carrément jetés par terre. La série met en scène l’ambitieuse politicienne Julia Montague (l’excellente Keeley Hawes, parfaite en home secretary) et David Budd, son nouveau garde du corps (Richard Madden, l’infortuné Robb Stark de Game of Thrones), un ex-militaire qui doit faire face à un trouble du syndrome post-traumatique et à une séparation éprouvante. Tous deux évoluent dans un climat de tension extrême, alors que la menace terroriste plane et que des intrigues intergouvernementales compliquent le tout, au point où l’on ne sait plus qui est du côté des «bons», qui est du côté des «méchants». Évidemment, les deux protagonistes s’affrontent, se rapprochent, doutent, s’espionnent et puis… C’est vraiment bon! Petit velours: les nombreux et très crédibles personnages féminins, très bien campés dans des positions de pouvoir. Yes!

Partager:

Commentaires