Un brunch au chalet. La semaine!

Qu’est-ce qui arrive quand quatre créatifs, qui travaillent souvent ensemble à réaliser des photos de cuisine et des reportages art de vivre, constatent qu’ils ont tous – en même temps! – deux jours de libres en pleine semaine? Un séjour entre amis et un shooting «avec pas de clients» juste pour eux. Et nous!
Photos Maude Chauvin  Direction artistique Catherine Gravel 
Stylisme culinaire et recettes Daniel Raiche, avec la participation de Blake Mackay



Pour Catherine Gravel, la cofondatrice et directrice de création de Bloome, la photographe Maude Chauvin (qui signe beaucoup de magnifiques photos sur notre site et pas mal partout dans les médias) et deux des meilleurs stylistes culinaires en ville, Daniel Raiche et Blake Mackay, travail et plaisir vont presque toujours de pair. Après avoir fait une pause ravitaillement au marché Jean-Talon, ils ont donc décidé de prendre le large, direction nord, et de documenter leur escapade. Daniel Raiche nous raconte ça.

 

Le chalet: caché en pleine nature
Il est situé entre Saint-Adolphe-d’Howard et Morin-Heights, au bord du lac Chevreuil, bien à l’écart de la pollution sonore et lumineuse. Ce chalet appartient à mon ami Pascal, qui l’a acheté avec un copain; ensemble, ils l’occupent à tour de rôle en se divisant le calendrier. Une formule intéressante. Avec un (autre!) ami architecte, ils ont restauré le chalet avec goût en préservant sa petite taille – deux chambres, une mezzanine. Avec son revêtement foncé, il se fond maintenant dans la nature, au point où on ne le distingue plus depuis le lac. Ils l’ont ensuite rénové avec une très belle sensibilité en optant pour la récupération. Pas pour une question de budget, mais pour une question de valeurs. Ça explique la cuisine vintage avec ses vieilles armoires de cuisine récupérées dans une brocante, tout comme l’évier, les électroménagers et beaucoup de meubles qui sont de seconde ou même de troisième main. Tout est utile, fonctionnel, esthétique. Pascal est Français et, lorsque ses grands-parents sont décédés, il a hérité de la vaisselle familiale toute dépareillée, des accessoires de cuisine, des boîtes d’épices anciennes.

 

 

L’apéro: pét-nat et finger food
On voulait partir assez tôt pour prendre l’apéro dehors, devant le coucher du soleil. Au Québec, on ne profite pas assez de notre bel hiver! Un voyage à Copenhague m’a fait découvrir que les Scandinaves n’ont pas peur de leur saison froide, qu’ils la vivent à l’extérieur alors que nous, on s’enferme. Ils font du vélo en tout temps, les terrasses des cafés sont ouvertes même quand il fait froid et elles sont toujours accueillantes parce qu’il y a des couvertures sur les chaises et des bougies allumées sur les tables, même en plein jour.

J’ai préparé notre plateau apéro pour que tout se mange dehors, sans ustensiles, sans vaisselle. Il n’y a pas de manipulations, pas d’outils, tu mets ça dans ta bouche et c’est réglé!

Pour les fromages, que des pâtes fermes, c’est évident, comme un Louis D’Or (je choisis toujours au moins un fromage du Québec) et un gruyère de grotte. Avec des charcuteries signées Les Cochons tout ronds, des artisans qui font des choses extraordinaires, c’est parfait. Il suffit d’ajouter des gressins, des olives, tout ce prêt-à-manger de qualité est monté en quelques minutes, comme ça on peut profiter de la vue.

Pour le vin, comme on avait envie d’un apéro festif, les bulles se sont imposées, et on a choisi un pét-nat acheté en importation privée. J’adore les vins nature, qui sont vivants et authentiques. J’aime leur goût de levure, la façon dont ils évoluent dans le verre au fil de la dégustation. Et si tu bois un pétillant naturel en plein air, le côté olfactif est carrément crinqué dans le tapis.

 

 

 

Le brunch: tarte salée, rösti, salade
Le lendemain, sans me presser, j’ai préparé une tarte à la tomate. La recette complète est ici. L’appareil est fait de ricotta, de parmesan, d’œufs et des herbes qu’on a sous la main – ciboulette, basilic frais, persil –, puis on met des tomates ancestrales là-dessus. Si on sait chercher, on peut en trouver, même en plein hiver, chez Nino par exemple, au marché Jean-Talon. Et si on tient à consommer local, Savoura fait de très belles tomates de serre. La base de la tarte est une croûte sans gluten faite de farine de maïs, de farine de riz et de poudre d’amandes. J’ai développé cette recette et beaucoup d’autres pour mon chum céliaque. On est partis d’une mauvaise nouvelle, celle de son diagnostic, pour transformer ça en défi, ce qui nous a fait découvrir de nouvelles avenues en cuisine.

Pour les rösti, je les fais au pif, sans recette. L’important, après avoir râpé des pommes de terre à chair blanche, c’est de bien les essorer dans un torchon propre en le tordant pour faire sortir le maximum d’eau, puis de les laisser égoutter dans une passoire. Ensuite, on les mixe avec de l’œuf battu, du sel, du poivre, de l’oignon émincé très finement et, si on veut, une pointe d’ail. On fait fondre un bon morceau de beurre dans un poêlon de fonte et on fait dorer le mélange. Le plus compliqué dans tout ça, c’est de retourner le rösti: il suffit de mettre une assiette sur le dessus, de renverser le poêlon, exactement comme pour une tarte Tatin, puis de glisser la galette à nouveau dans le poêlon.

J’ai servi le rösti avec du gravlax maison – on peut aussi en acheter – et un peu de crème fraîche. La Riviera, tu peux la servir directement dans le pot. La salade? De la mâche, du radicchio, des radis watermelon finement tranchés, et une vinaigrette vite faite mêlant huile d’olive, jus de citron et d’orange, balsamique et herbes du moment.

Tout est simple, tout se mange tranquillement avant de reprendre la route. C’est ce qu’il faut faire quand tu trouves un trou dans ton calendrier!

 

 

________________________________________

Pour suivre Daniel Raiche
Instagram : @fluffycloud

________________________________________

Pour suivre Maude Chauvin
Instagram : @maude_chauvin

________________________________________

Pour suivre Blake Mackay
Instagram : @blake_mackay_food

________________________________________

Partager:

Commentaires